BASSOMPIERRE

INFO

BASSOMPIERRE

BIOGRAPHIE

Michel Bassompierre : L’animalier dans la douceur des courbes…

Michel Bassompierre, le sculpteur animalier qui donne vie aux bronzes et aux marbres.

Michel Bassompierre, né à Paris en 1948, est un sculpteur animalier français. Les ours, chevaux, éléphants et gorilles sont ses sujets de prédilection.

Enfant d’une mère artiste et d’un père scientifique, Michel Bassompierre s’inscrit à l’École des beaux-arts de Rouen pour y apprendre la sculpture.

Il décide d’approfondir sa connaissance de l’anatomie animale : le squelette et les muscles. L’apprenti sculpteur dessine et enregistre les attitudes de chaque animal sous la houlette de son professeur de sculpture René Leleu.

Il travaille sur les animaux ronds qui prennent bien la lumière.

En 1989, il remporte le Grand Prix du Salon National des Artistes Animaliers.

En 1990, il remporte le Prix Édouard Marcel Sandoz et en 1998 la médaille d’or du Salon des Artistes Français.

Les sculptures de Michel Bassompierre, ours, primates, grenouilles, chevaux, éléphants, représentent plusieurs centaines de pièces.

Ses ours, ses gorilles, ses éléphants, exposés dans les grand Salons parisiens ne tardent pas à ravir les prix. Les récompenses se succèdent : Médaille d’argent, d’Or puis Grand Prix du Salon des Artistes Français, Grand Prix du Salon National des Artistes Animaliers…

En 1998, il est invité avec Olivier Debré à exposer au Cercle des Gobelins à Paris.

En 2015, il est l’invité d’honneur du Musée François Pompon de Saulieu dans le cadre de l’exposition “Ours bruns”.

À l’issue de cette exposition, Michel Bassompierre fait don au Musée François Pompon d’une de ses œuvres intitulée “Les Saumons no 1”. Cette sculpture est visible dans une des pièces du musée consacrée aux dons d’artistes animaliers invités à y exposer.

« Au départ il pense à la structure, à la ligne intérieure, à l’enveloppe, aux plans et aux volumes qu’il faudra adoucir pour que l’ombre ne mange pas la lumière souhaitant que cela reste une scupture, mais petit à petit cela devient autre chose : la vie semble être là ! »

Ses ours, chevaux, éléphants et autres gorilles envahissent les galeries et les collections à travers le monde entier.
Les œuvres de Michel BASSOMPIERRE se vendent dans le monde entier et notamment en salle des ventes chez Sotheby’s à Londres.

En Mars 2015, un de ses marbres “Boucles d’Or” est adjugé 15800€ chez Sotheby’s dans le cadre de la vente “Bear Witness”

Pin It on Pinterest

Share This