BASTONI

INFO

BASTONI

BIOGRAPHIE

YO BASTONI

Bastoni est née en 1961 à Martigues

ECOLES, FORMATION

1981- 1983 – ECOLE SUPERIEURE D’ART – AIX EN PROVENCE
1980- 1981 – VILLA ARSON – NICE – Ecole Nationale Supérieure d’art contemporain
1988 – 1991 > Yo. BASTONI diffuse ses idées et son savoir-faire sur l’art. Sa technique des arts graphiques est mise pour l’essentiel aux services d’éditeurs.
EDITIONS BORDAS : Création, mise en page, photogravure de l’encyclopédie « L’aventure du Rhum » présentée par Florence
ARTAUD sur TF1. Création, mise en page, photogravure de l’encyclopédie « Les Zabbalins du Caire » et « Les Sioux » préfacée par Kevin COSTNER, sur des prises de vues de l’Agence GAMMA.
Création, mise en page et photogravure des prestigieuses brochures d’art « LE GUNNAR », Catalogue d’artistes,
BERTAUX-MARAIS, VILLA TAMARIS, HANS HARTUNG, Antoine SERRA,
Dans le domaine de la Mode, elle exerce ses talents artistiques au service de créateurs de mode pour la réalisation technique
de leur catalogue ou visuels, tels les marques : SHIRTING, VERTE VALLEE, BEST MONTANA, EST-WEST, ZAZA OF MARSEILLE.

1991/1995 – FORMATION
Electronique sur station graphique, logiciels Photoshop, Quark-Xpress, Illustrator, scanner électronique et cromalin, station de montage, retouches d’images. Formes de nombreux jeunes à la PAO et à la retouches et l’analyse des couleurs.

1995/2003 – Création d’une entreprise liée à la création artistique

2004/2009 – ENGAGEMENT
2003 – Intervenante au Lycée Montgrand à Marseille auprès des élèves section Arts Plastiques
2004 – Membre du Conseil d’Administration du Syndicat National des Sculpteurs Plasticiens
2012 – Membre qualifiée pour les Comités artistiques en PACA auprès de la DRAC

EXPOSITIONS COLLECTIVES

ST’ART- STRASBOURG 2008/2009/2010
LILLE ART FAIR 2011 – 2012
ARTENIM 2007/2008/2009/210/2011
ART-METZ – 2004/2005/2006/2007
LE SM’ART AIX-EN-PROVENCE de 2006 à 2014

INSTALLATIONS ARTISTIQUES 2012/2013 :

2012 /AIX-EN-PROVENCE
THE YES#SENSIS MOVING > INSTALLATION AUDACIEUSE, INTERROGATIVE ET
PARTICIPATIVE. Commentée par 2 critiques d’art > Brigitte CAMUS et Jean-Paul GAVARD-PERRET- 25 fourmis géantes et AKIRA La Guerrière.
2013/ AIX-EN-PROVENCE – MARSEILLE/PROVENCE CAPITALE EUROPEENNE DE LA CULTURE < THE NEVER ENDING STORY < Un monde sans fin avec l’artiste To Gallardo designer de Barcelone 2014/ AIX-EN-PROVENCE – PAPER’ART PROJECT > THE RED DOOR GALLERY dans le cadre de MARSEILLE PROVENCE Capitale Européenne de la Culture. Exhibitions de sculptures en papier.
2014/ AIX-EN-PROVENCE – SOLO SHOW – collection La Machine à fabriquer les choses qui n’existent pas

Revival “pop art”

Entre l’intensité et l’épure, l’exubérance et la simplification..

Yo Bastoni. Son nom claque au vent comme une bannière artistique flottant en toute liberté. Cette femme artiste combative ne s’interdit rien et surtout pas de surprendre.

Son parcours artistique le reflète : Qu’y a t-il de commun entre ses « carrés magiques », son « coin de paradis », sages compositions géométriques et ses sculptures actuelles « néo-pop » toutes en rondeurs sensuelles et en feux d’artifices de couleurs ? Rien apparemment.

Pourtant en regardant de près, ses carrés ne sont austères qu’en apparence. Ils sont plus proches de Paul Klee et de Rothko que de Mondrian par la vibration de la matière et de la couleur. Le dépouillement des compositions minimalistes des peintures magnifie ce travail sur la couleur tout comme la simplification des formes met en valeur les lignes et plans colorés dans ses sculptures.

Le fil conducteur de son cheminement apparaît en filigrane : le rapport entre l’intensité et l’épure, l’exubérance et la simplification. L’oxymore est à l’oeuvre et contamine son art de marier les contraires et détourner les icônes. Elle ouvre le ballet avec ses agneaux et son travail à quatre mains : «Little Buxy Heroes » avec Benjamin SparK, artiste Belge.

Sommes-nous dans la Ferme des animaux d’Orwell, la Comédie Humaine de Balzac ? le jardin enchanteur de l’enfance ? Tout est ouvert. Libre à chacun de projeter ses propres images et réminiscences même si le côté joyeux, coloré, sensuel « pêchu » de Yo Bastoni prédispose plutôt au bonheur qu’à la torpeur. Son tempérament est plus proche de Niki de Saint-Phalle que de Louise Bourgeois.

PLAYBOY BASTONI :
Au delà des apparences d’un art de séduction, Yolande Bastoni travaille aussi sur l’ambiguïté des codes de représentation -elle est en cela très proche du Pop art avec ses égéries. Elle a baigné dans l’univers de Warhol et David Bowie.

Son bestiaire « ni anges, ni bêtes ». Allégorie du monde actuel où tout agneau attend le loup fait écho à ses « Lolly Pop » ou à ses Buxy, interprétation du logo de Playboy en 3D. Il fallait y penser pour jouer avec une autre dimension, celle de la féminité et de ses attributs. Surgit « Initials B.B. » inspirée d’une célèbre pin-up posant dans le cockpit d’un bombardier B52.

On pourrait frôler le kitsch du camionneur avec sa petite poupée qui lui tient compagnie dans sa cabine mais Bastoni s’en sort avec des pirouettes et le détournement. Du bombardier à la bombe sexuelle, le pas est vite franchi. Sauf que Brigitte Bardot n’hésita pas non plus à ne pas se laisser enfermer là où l’on voulait l’enfermer.

Il en est de même avec Bastoni : sa solide maîtrise de son métier d’artiste, son travail acharné, sa capacité à produire des oeuvres séduisantes n’occultent pas sa propension à jouer et à jongler avec les fantasmes de tout poil.

Pin It on Pinterest

Share This