KRIEF

INFO

KRIEF

BIOGRAPHY

Yves Krief (né en 1959) ne se définit pas comme un photographe, mais comme un « photograff ». Son oeuvre se compose d’un mélange de photographies et de graphisme révélant un imaginaire fondé sur l’inconscient et la symbolique. Chacun de ses tableaux, auxquels il donne le nom de « Cent titres », résulte de la fusion d’une multitude d’images capturées lors de ses nombreuses pérégrinations (Paris, New York, Londres, Cuba..)

Chacune des compositions d’Yves Krief a pour mission de franchir la barrière du refoulement afin de converser directement avec l’inconscient de son observateur. Chaque scène ayant sa propre raison d’être le tout étant fondu dans un ensemble qui apparaît comme clairement structuré et cohérent.

A ce stade l’esprit se trouve submergé par une masse d’informations qu’il lui est impossible de synthétiser, aidé par le besoin naturel que nous avons à donner du sens à ce qui nous échappe, empêtré dans ce méandre de signifiants, seul l’intelligence émotionnelle peut y trouver son chemin. Il s’en suit une forme de lâcher prise qui permet à l’inconscient d’y glisser sa propre lecture et l’observateur finit par sélectionner, bien qu’inconsciemment, uniquement les différents symboles qui lui parlent et qui font résonance à sa propre histoire. C’est ainsi que l’observateur se raconte.

“Mon Art consiste à faire cohabiter sur la même composition une multitude d’interprétations possibles, dont les plus extrêmes, dans un équilibre ou rien ne prédomine afin que le sens de l’œuvre soit uniquement induit par le vécu de l’observateur et interprète.”

“Parmi l’ensemble des règles qui préfigurent à la réalisation de mes compositions, il y en a une que je considère comme essentielle et fondatrice. Elle est omniprésente et toutes mes réalisations en sont la résultante. L’essence de mon art résidant dans la création d’œuvres ambiguës et paradoxales dans lesquelles cohabitent sans se voir une infinité de lectures possibles parfois totalement opposées et contradictoires. C’est la raison pour laquelle tous mes tableaux portent le même nom, « Cent Titres », homophone de “Sans Titres”, expression phonétiquement équivoque, illustrant parfaitement le sens de ma démarche mais aussi de ma façon de percevoir le monde et les rapports humains.” Yves KRIEF

Vous pouvez découvrir son travail dans nos galeries.

Pin It on Pinterest

Share This