TORDJMANN

INFO

TORDJMANN

BIOGRAPHIE

Tordjmann est un sculpteur, peintre et photographe français, né en 1958.

Sa matière de prédilection est le Plexiglas. D’une grande pureté, ses compositions jouent avec la transparence et la lumière pour faire naître l’émotion et la réflexion. Ces sculptures aériennes, œuvres uniques et originales sont toujours composées de violons ou d’autres instruments de musique.

En 2005, il revient également à sa première passion, la peinture, mais en créant un nouveau concept : la peinture sous plexiglas. Ses tableaux jouent avec les couleurs les plus vives tout en conservant cette luminosité exceptionnelle.

Depuis 2009, Franck Tordjmann rencontre un vif succès avec ses compositions photos originales autour des grandes villes : Paris, New York, Londres. Les symboles de ces capitales se fondent librement, se mélangent, se superposent pour créer une ville nouvelle : onirique et magique.

En 2014, l’artiste se renouvelle encore avec des ”bouquets d’instruments”, sculptures uniques réalisées avec de véritables saxophones ou trompettes… Dans ses oeuvres, il matérialise les sons. Il interprète physiquement les émotions suscitées par la musique.

En 2015, Franck Tordjmann continue son concept de mémoire des objets en travaillant sur des affiches originales du cinéma américain et italien. Ces affiches lacérées nous font voir, sous un autre angle, ”Le parrain” ou ”La dolce vita”…

Franck Tordjmann expose en permanence depuis 2002 à Paris, Saint Paul de Vence, Honfleur, Megève, Courchevel, Saint Tropez, Cannes, Arcachon, New York, Napels, Singapour…Ou encore à Knokke en Belgique et Lausanne en Suisse.

Depuis 2003, il est coté chez Drouot, il est vendu à Drouot et Art Curial, et fait partie de nombreuses collections dans le monde (USA, Russie, Australie, Belgique, Royaume uni…).

Parmi ses collectionneurs, de nombreuses personnalités : Nicolas Sarkozy – Shimon Peres – Woody Allen, Madonna – Jean-Jacques Goldman – Johnny Halliday – Patrick Bruel – Naguy – Gilbert Montagné – Steve Suissa – Tomer Sisley…

Franck Tordjmann est le deuxième artiste français après Marc Chagall à être entré à la Knesset, le Parlement israélien.

L’un de ses tableaux issu de la collection “Les Grands Hommes d’Israël” y est exposé en permanence depuis 2006.

En 2016, de nouvelles sculptures combinent Judaisme et musique où la fête d’Hanoucca est illustrée par 8 trompettes retraçant les 8 jours de célébration de la liberté et de la lumière.

Texte de Stéphane Desprez

La musique, comme un air impalpable, s’écoute et s’évapore. Nous rêvons parfois de pouvoir la capturer, la figer. Pour la rendre éternelle, intemporelle.

Franck Tordjmann réalise ce rêve au travers d’une série de sculptures où les instruments et la musique prennent la pose dans un écrin de plexiglas, figeant leurs lignes et leurs reflets, piégeant ainsi leurs mélodies.

La transparence se joue de la lumière et nous pourrions presque imaginer ces instruments danser, voler, briser leur forteresse pour libérer leur âme musicale.

C’est un travail d’une maîtrise remarquable d’un artiste, peintre également, qui sait délaisser la toile pour s’adonner aux volumes autour de sculptures énigmatiques.

Après le bronze où il a su rendre hommage aux artistes du Nouveau Réalisme dont il s’inspire.

Franck Tordjmann nous offre des œuvres uniques faites de bois et de plexiglas dont se dégage un vrai sentiment de sérénité poétique.

Pin It on Pinterest

Share This