Le timbre C215 du centenaire de Léo Ferré (1,40€) est sorti pour son premier million d’exemplaires….

A une époque pas si lointaine, une boîte aux lettres était arrachée à Vitry, parce que grimée par C215, comme d’autres éléments de « mobilier urbain ».

Un an plus tard, le pochoiriste C215 « signe » un timbre pour la Poste qui met à l’honneur Léo Ferré. L’auteur, compositeur et interprète aurait fêté ses cent ans le 24 août 2016.

Pour le célébrer, la Poste émettra à la rentrée un timbre particulier : son portrait réalisé par Christian Guémy, alias C215. Il a été peint en extérieur sur la porte d’un transformateur EDF, rue Francisco-Ferrer à Ivry. Ce timbre-anniversaire sera tiré à un million et vingt exemplaires.

Il sera vendu en avant-première les 22 et 23 septembre au Carré d’Encre, un espace d’écriture et de philatélie à Paris.

 

Interview C215 :

« Mes premiers contacts professionnels avec La Poste datent en particulier de l’opération PAINT B.A.L., menée en 2012.

Il s’agissait de travailler sur des boîtes aux lettres publiques, ensuite présentées au Musée de La Poste puis mises aux enchères au profit de la restauration d’une fresque que Keith Haring avait réalisée pour l’hôpital Necker à Paris. Avec une quarantaine d’autres street artistes, j’avais été associé à l’événement.

Les gens qui s’occupent de la philatélie au sein de La Poste ont été intéressés par mon travail. Ils m’ont proposé de réaliser le timbre Break Dance à l’occasion de la Fête du Timbre de l’automne 2014. Et puis ils m’ont à nouveau contacté pour que je dessine le timbre émis début septembre pour le centième anniversaire de la naissance de Léo.

La famille du chanteur m’a fourni des photos, j’ai choisi l’une d’elles pour l’expression du visage et pour ce qu’elle permettait techniquement. Et j’ai aussi voulu que cette œuvre figure dans la rue, à Ivry-sur-Seine. Ferré, c’est une tradition que j’aime, celle des poètes, des chanteurs populaires, libres, engagés…

A travers ce dessin, j’ai voulu montrer ça, et puis aussi faire apparaître le rouge, le noir, les couleurs de l’anarchie… D’autres projets de timbres pourraient voir le jour…

En liaison avec La Poste, je continue toujours à peindre des boîtes aux lettres personnalisées. Il y en a une vingtaine à Vincennes, autant à Mulhouse. Ca forme des parcours que les gens suivent avec des cartes, à pied, en vélo… Dans des gares aussi…

Ces boîtes, c’est un support universel, un bien commun, j’en ai également fait à Louviers, en Belgique, à Rabat, pour le Musée de la Poste du Maroc. Bientôt à Saint-Pétersbourg… »

>Page de l’artiste

 

Pin It on Pinterest

Share This