KIKO

KIKO

KiKo, alias Manuel Fernandez, est un artiste français né en 1985 à coté de Marseille.

KiKo a le goût du dessin et de la peinture depuis toujours et ses professeurs diront de lui qu’il dessine comme il respire ! L’art n’étant pas un sujet dans cette famille de marins qui a d’abord la passion de la mer et de la pêche.

KiKo rejoint donc le thonier familial, laissant ses toiles pour des filets de pêche.

De cette vie rude de marins où la mer vous rappelle sans cesse à l’ordre, il  se construit un univers imaginaire où l’enfance qui y suspend son vol lui inspirera toute son œuvre. Il ne cessera jamais de dessiner.

Quand il décide de se consacrer entièrement à sa passion de l’art, il choisit symboliquement « KiKo », son surnom d’enfant, comme nom d’artiste.

Son univers est une palette de toutes les réminiscences de l’enfance. Aux côtés de l’ourson en peluche et de Charlie Chaplin, les “Mômes de KiKo”

jouent sur sa toile. Tour à tour, espiègles, insouciants, boudeurs, mélancoliques ou tristes, ces petits voyageurs de l’enfance portent dans leur

baluchon, les joies, les blessures et les secrets de la vie.

Certainement le plus expressionniste des Pop/Street artistes, KiKo travaille le dessin au fusain puis aux encres de Chine sur des fonds lisses et brillants,

colorés et puissants. Sa technique conforte un ADN artistique reconnaissable au premier coup d’oeil.

« Ma quête artistique est de créer l’émotion qui va réveiller l’enfant enfoui dans chacun de nous. » KIKO

FRED MEURICE

FRED MEURICE

FRED MEURICE

Fred Meurice est né à Paris en 1968.

Formé aux arts graphiques, Fred Meurice débute sa carrière dans le monde du graphisme et de la publicité avant d’étendre sa pratique à la création plastique et picturale.

Travaillant le bois, l’aluminium, la résine ou encore le plexiglas, l’artiste rehausse chacun de ses supports de nombreuses touches de peinture acrylique.

Fred Meurice puise son inspiration dans le large éventail des codes visuels et références culturelles qu’offre notre société moderne pour réaliser d’astucieux tableaux, résolument pop et colorés.

FOREST

FOREST

Née à Montréal, Josée Forest trouve place dans des galeries de renom depuis 2009.

Peintre autodidacte, passionnée par les couleurs vives et les textures, elle entremêle des teintes audacieuses, inattendues et surprenantes dans ses sujets. La structure du tableau résulte de l’intuition de l’artiste à défier les transparences, les profondeurs et la richesse des couleurs. Tourbillon entre le figuratif contemporain et l’abstrait, Josée Forest nous subjugue en intégrant dans chacune de ses œuvres une touche d’hyper réalisme, force qui la caractérise depuis ses tous débuts et pour laquelle elle est reconnue.

Toujours sur des canevas de grands formats, elle nous enlace et nous entraîne dans un monde de liberté par la nonchalance de ses coups de pinceau dont la gestuelle se veut tantôt sensuelle, tantôt fougueuse. L’imparfait devient harmonieux dans la profondeur du mouvement qui est créé, en amènent force et émotions à ses créations.

L’attitude artistique de l’artiste privilégie l’acte physique de peindre. Les suggestions figuratives sont animées par le mouvement du geste. Josée Forest réalise ses œuvres semi-abstraites en peignant et projetant de la couleur sur la toile. La structure du tableau résulte de l’intuition de l’artiste mais aussi des divers comportements de la couleur. L’énergie vitale constitue le moteur, la source et le sens du travail. Peindre apparaît alors comme un moment d’existence irréfléchi et pulsionnel. L’œuvre est un témoignage du corps vivant, en action et en mouvement dans l’instant.

L’émotion indisciplinée enrichit la conscience.

​Ses œuvres font parties de plusieurs collections privées et corporatives partout dans le monde, dont Canada, États-Unis, Mexique, France, Angleterre, Japon, Chine et Australie.

 

BENEDICTO

BENEDICTO

Virginia Benedicto : Un nouveau style…Unique et tout en couleurs !!!

Enthousiaste et spontanée, Virginia Benedicto est une artiste qui offre avec générosité ses couleurs et sa bonne humeur à travers ses œuvres.

Née en 1971 à Madrid, ses études dans le domaine de la publicité puis de l’art, sa culture et ses diverses expériences, l’ont tout naturellement amenée à se concentrer sur la création artistique, faisant de sa passion, son métier.

Ses peintures et sculptures qui expriment toujours gaieté et joie de vivre sont baignées de multiples influences, majoritairement latines. Aussi, sous ses pinceaux et ses mains, naissent et se dessinent, des formes et des courbes, rondes et voluptueuses.

Les thématiques de prédilection de Virginia Benedicto pour ses tableaux  sont la pomme et l’amour à travers lesquels elle veut tout simplement offrir une vision optimiste de la vie.

Un regard frais et pétillant qui vous invite à venir croquer avec gourmandise toutes ses créations originales.

De la pub aux Beaux-Arts :
« Depuis mon plus jeune âge j’ai toujours dessiné ou bricolé avec ce qui me tombait sous la main. Au moment de poursuivre des études supérieures, je ne savais pas clairement comment articuler ce besoin créatif avec les réalités du monde du travail et j’ai opté pour une école de pub. Mon diplôme en poche, j’ai travaillé dans une grosse agence parisienne quelques mois et puis j’ai claqué la porte pour reprendre un cursus à l’École des Beaux-Arts d’Orléans », relate Virginia Benedicto.

Après des années d’expérimentations, Virginia Benedicto a affirmé son style et s’est forgé une solide réputation sur le marché de l’Art.

Désormais connu aux quatre coins du monde, Virginia Benedicto bénéficie d’une notoriété fulgurante et réellement méritée…

TRACY

TRACY

Steve Tracy

Steve Tracy est né à Santa Clara, en Californie en 1953 et grandit dans la baie de San Francisco.

Alors âgé d’une vingtaine d’années, il s’installe à New York, dans le quartier de SOHO où il plonge littéralement dans la révolution culturelle des années 70. Il commence sa formation artistique à l’école des Arts visuels qu’il poursuit ensuite à l’American Art Institute, au Colorado. Il y étudie la publicité, et en 1981, tout juste diplômé, Steve devient dessinateur dans le monde de la presse puis travaille pour l’agence de publicité Doyle Dane Bernbach, en tant que directeur artistique junior.

Steve Tracy s’installe ensuite à Palo Alto, en Californie, ou il intègre l’institut Kala de Berkeley. Tout en exposant dans plusieurs galeries, Steve travaille dans le secteur du cinéma en tant qu’artiste scénique et régisseur pour IMAX et HBO.

Il remporte ainsi un Emmy Award en 1991 pour son œuvre dans le film de la HBO ‘Dawns Early Light”.
Lors d’une exposition d’art en Floride, Steve rencontre l’amour de sa vie qu’il décide de suivre en Ontario et succombe vite à l’immensité des paysages canadiens : « plus je voyage et je découvre la beauté du Canada, et plus je veux en saisir la beauté en peinture. » déclare-t-il. Il a ainsi développé plusieurs séries sur les paysages et les animaux sauvages de l’ouest canadien.

“Mon travail artistique est vraiment un reflet de moi-même, mais j’aborde souvent des scènes qui ne sont pas forcément réelles, car j’ai besoin de m’évader, de me projeter parfois dans des lieux géographiques totalement différents. Je peins sept jours sur sept, et lorsque je ne suis pas en train de peindre et de créer, je me sens très déconnecté, un peu vide… Je souhaiterais qu’il y ait plus de jours dans la semaine pour pouvoir peindre davantage! ”